Le mec de l’underground – des souterrains de la ville à ceux de l’âme

Je pensais avoir vu un tas de choses. Pas toujours des plus rassurantes, ni des plus jolies, mais d’une assez grande variété, et c’est déjà ça. Me disais-je. Mais voilà que, sur le tard, je découvre le mec de l’underground, entré dans les rangs des auteurs de l’équipe la plus déjantée qu’on puisse imaginer. Je parle évidemment de celle de l’éditeur numérique Edicool, patrie de mes rêves humides. Et pas que des miennes, apparemment. Mais voilà que je dois tirer mon chapeau en révérence au Mec qui a non seulement réussi à réaliser son rêve, à savoir se faire éditer – à force de talent ou de coups de poing, peu importe -, mais qui est encore capable d’emmener le lecteur, après l’éditeur, dans les souterrains de la ville, de la vie et de l’âme. Et qui assure en avouant tout haut que, s’il vise l’édition, c’est évidemment dans le seul but de se faire plein de thunes, comme la meuf à Ali Porteur qui, elle, ne sort plus, à l’heure qu’il est, de son jacuzzi rempli de gigues, mais qui s’est encore faite « des couilles en platine ».

Je ne sais pas si le Mec a déjà programmé sa visite au chirurgien pour se faire opérer des couilles, mais s’il rate son coup (oui, oui, mauvais jeu de mots intentionnel !), ce n’est sûrement pas faute de talent ou d’impétuosité. Parce que voici une descente qui a tout pour capturer, et tout d’abord la verdure du langage et l’énergie de la détermination. Parce que quand on a décidé de foncer, il faut foncer, et ce n’est pas le mec qui reculera in extremis, bien au contraire ! Et ce n’est pas au lecteur non plus que je conseillerais une telle démarche. Parce qu’il pourrait finir en trophée, ornant les murs de l’underground où le mec a établi le royaume de sa pureté. De celle qui fait peur, de celle qui inspire.

Mais qu’est-ce qui se passe donc dans l’underground ? Vous voulez vraiment le savoir ? Ben, il ne vous reste plus qu’à délier les cordons de votre bourse, parce que ce n’est pas moi qui vous dévoilerai les arcanes d’une réalité rendue invisible par la connerie des esprits trop bornés pour regarder ailleurs que dans les étalages des boutiques ou les colonnes des chiffres qui défilent en bas de vos écrans. Sachez seulement que vous y croiserez un pédé bouffeur de patates, une sœur dont les coups de gueule attirent systématiquement ceux de poing, un cadavre en trop, une variété incroyable de drogues, et un éditeur qui a vu plus loin que le bout de sa queue. Cela vous tente ? Le Sanglier vous invite donc à vous fier au mec de l’underground qui saura s’occuper de vous et de votre petite curiosité et qui ne manquera pas de vous faire descendre – toujours plus loin – jusqu’aux confins de vos fantasmes et de vos âmes…

Le mec de l’undergroundLe mec de l'underground
Éditions Edicool
ISBN : 978-2-919645-25-1

3 réflexions au sujet de « Le mec de l’underground – des souterrains de la ville à ceux de l’âme »

Envie de vous exprimer ?